La sectorisation

La loi du 30 juin 1838 est venue imposer l’existence d’un « asile d’aliénés » par département. En raison de cette obligation, la plupart des hôpitaux psychiatriques ont été créés, sur le territoire français, de 1838 jusqu’à la fin du XIXe siècle. Le CESAME, autrefois appelé « asile départemental », a été créé en 1844.

Lorsque la sectorisation est mise en place par la circulaire du 15 mars 1960, le département demeure le territoire à partir duquel est pensée la prise en charge psychiatrique. Dans le Maine-et-Loire, ont ainsi été définis des « secteurs », qui correspondent à des aires géo-démographiques, à l’intérieur desquels une équipe soignante pluridisciplinaire est chargée d’assurer la prévention, le diagnostic précoce, le traitement intra et extrahospitalier, ainsi que le traitement post-cure des malades. Il s’agit au sein de chacun de ces secteurs de garantir la continuité de la prise en charge des patients, au plus près de leur domicile.

La loi du 25 juillet 1985, complétée par la loi du 31 décembre 1985 relative à la sectorisation psychiatrique, a donné une base légale au secteur.

Aujourd’hui, le département du Maine-et-Loire est découpé en 9 secteurs :

  • 6 secteurs de psychiatrie adulte et 2 secteurs de psychiatrie infanto-juvénile sont ainsi rattachés au CESAME,
  • 1 secteur de psychiatrie adulte et 1 secteur de psychiatrie infanto-juvénile sont rattachés au centre hospitalier de Saumur,
  • 2 secteurs de psychiatrie adulte et 1 secteur de psychiatrie infanto-juvénile sont rattachés au centre hospitalier de Cholet.

Parmi les apports de la sectorisation, figurent notamment l’accessibilité du dispositif hospitalier et ambulatoire réparti sur le territoire de santé et une offre de soins de proximité, diversifiée et gratuite. De plus, la politique de secteur a contribué à la sortie de nombreux patients et au traitement de la plupart d’entre eux en dehors de l’hôpital : 80% de la file active est exclusivement ambulatoire.


 
 
Activité à l'AIRA (Atelier Intersectoriel de Réadaptation Agricole)

Activité à l'AIRA (Atelier Intersectoriel de Réadaptation Agricole)



Centre Santé Mentale Angevin CESAME 27, Route Bouchemaine 49130 Sainte Gemmes sur Loire 02 41 80 79 08